Mobilisation pour une vraie Loi Climat

Manifestation active « POUR UNE VRAIE LOI CLIMAT »
Dimanche 28 Mars 2021 à Saint-Étienne

Départ à 10h00 Bourse du Travail
Animations participatives à 11h place de l’Hôtel de Ville

Tract d’appel unitaire ici
Campagne de mails d’interpellation aux députés de la Loire

A l’appel de plusieurs centaines d’organisations, ce dimanche 28 mars, veille de la présentation au Parlement du projet de « loi climat » du gouvernement d’E.Macron, soyons en nombre à Saint-Étienne et partout en France, pour exiger une loi climat ambitieuse, soucieuse d’une plus grande justice sociale.

Ce projet du gouvernement dénature totalement les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat. C’est pourtant maintenant qu’il faut engager le changement de cap nécessaire, en France et à l’échelle planétaire.

Nous le savons, il n’y aura pas de loi à la hauteur de enjeux pour le climat, sans s’attaquer aux intérêts des industries fossiles, à celles qui en dépendent et aux banques qui la financent.

En dehors de tout contrôle démocratique,
la BCE créée des milliards d’euros pour sauver le système qui nous détruit.
Nous, citoyennes et citoyens, voulons que ces milliards servent à construire
le monde que nous voulons pour nos enfants !

ATTENTION : DÉTAILS PRATIQUES

La marche, et les animations place de l’hôtel de ville, seront rythmées par des slogans, des temps de « concert de casseroles et sifflets » et quelques chansons. Voir ici le détail pour une meilleure reprise collective…

>>> Pour les temps de concert de casseroles et sifflets,
merci d’amener vos ustensiles!

d


Les membres de la Convention citoyenne pour le climat et près de 300 organisations appellent à se mobiliser à la veille de l’examen du texte par l’Assemblée nationale.

Le projet de loi « Climat et résilience », discuté à l’Assemblée nationale, est très loin de l’ambition nécessaire pour répondre à l’urgence écologique et atteindre les objectifs que la France s’est fixée.

Après que le gouvernement ait été jugé coupable d’inaction climatique suite à « l’affaire du siècle », les 150 membres de la Convention citoyenne ont attribué une note globale de 3,3/10 à l’action gouvernementale en réponse à leurs propositions.

Les député.es, qui débattront du projet de loi en séance plénière à partir du 29 mars, doivent à présent prendre leurs responsabilités, notamment :

  • en renforçant les articles du projet de loi dans le sens d’une plus grande ambition écologique, notamment s’agissant de la rénovation thermique des bâtiments, de la réglementation de la publicité et de l’utilisation des engrais azotés, du recours aux menus végétariens dans la restauration collective, de la lutte contre l’artificialisation des sols, de la limitation des vols intérieurs en avion ou la responsabilité climat des grandes entreprises.
  • en renforçant les articles du projet de loi dans le sens d’une meilleure prise en compte des aspects de justice sociale afin de rendre la transition écologique accessible à toutes et tous

Signataires locaux : ATTAC, Alternatiba, Extinction Rebellion, CTC42, Collectif des Intermittents et Précaires, UD CGT, FSU, Jeunes Communistes de la Loire, Ensemble! région stéphanoise, Saint-Étienne Demain, NPA, France Insoumise, Europe Écologie les Verts, Parti Socialiste, GénérationS, Parti Communiste…