Le processus « Bâtissons l’Alternative », visant la construction collective d’un vaste projet à l’échelle territoriale a été lancé le 7 janvier 2020.
Il se poursuit le 10 mars… Rejoignez-nous

8 décembre 2019 : 100 portraits décrochés au Trocadéro 100 jours avant les municipales Voir la vidéo en cliquant ici


FORMATION A L'ACTION NON-VIOLENTE

Dimanche 13 octobre   Voir Compte-Rendu ici

 

Décrochage de portraits présidentiels
contre l’inaction climatique

Le lundi 16 septembre,
le juge du tribunal correctionnel de Lyon
a invoqué « l’état de nécessité » et le « motif légitime »
pour relaxer les deux « décrocheurs » jugés à Lyon le 2 septembre

Voir ici les Attendus du jugement de LYON

>> Le parquet fait appel :

Important à savoir : Le juge Marc-Emmanuel Gounot qui a relaxé les deux décrocheurs de portrait à Lyon est le secrétaire général de L’AFMI, Association Française des Magistrats Instructeurs, organisme indépendant qui étudie le droit pour proposer des réformes, et qui peut assurer la défense des juges qui seraient attaqués. Sa décision constitue donc un vrai problème politique pour le gouvernement. À tel point qu’une ministre s’est autorisé à violer un tabou pour un membre du gouvernement : critiquer ouvertement une décision de justice

La ministre reproche au tribunal de Lyon, qui a relaxé des décrocheurs de portraits présidentiels, de favoriser les « comportements inciviques ».

>>> Préparons-nous !

 

Convocation en procès le 17 décembre 2019 à Saint Étienne pour Vincent Bony, suite à la garde à vue de ce mardi 7 mai…

Garde à vue de 4 heures, dont perquisition au domicile,
dans de bonnes conditions..
.

Une vingtaine de militants ont accompagné Vincent Bony
mardi 7 mai 2019 à la gendarmerie de Sorbiers :

Voir aussi JT de TL7